Auteur : myleneflicka

Qu’est-ce que je fais ici ?

Une gifle aussi brutale que ce vent frais qui me mordait le visage. Brutal ? C’est pire. J’étais terrorisée. Et j’avais mal. La veille, j’avais pleuré dans les bras de ma mère. Je ne me rappelle pas la dernière fois que je l’ai fait. Elle m’a murmuré dans les oreilles…: ”Rappelle toi d’où tu viens”. Ma mère c’est ma raison de vivre. Dans tous les sens du terme.

Chaque vernissage est un ravissement mais celui-ci avait un autre goût. Celui des adieux, de l’évanescence, de l’oubli. Ce n’était pas qu’une exposition. C’est un voyage vers l’infini.

La première fois que je l’ai rencontré, Joël Andrianomearisoa a dit cette phrase étrange. Il a dit qu’il était un artiste qui explorait l’art dans tout ce qui existe. Un art fondamentalement libre. Un art de tous les possibles. Joël a dit cette phrase, et pendant longtemps j’y ai pensé. Je me demandais comment un artiste pouvait ne pas avoir de matériau défini. Comment était-ce possible ?